mardi 20 novembre 2012

Capacité à démontrer maintenant

Bonsoir,

Après le signal haussier envoyé hier, la bougie blanche formée aujourd'hui a comme il se doit entrepris un retour (bien modeste) vers l'axe médian du marubozu blanc d'hier.
Puis le rebond relatif à la force de la figure formée s'est normalement poursuivi en franchissant la résistance des 3440 points pour venir toucher en fin de séance la résistance des 3465 points, comme prévu.
Cette figure n'a donc pas besoin de confirmation et le signal haussier est désormais capable de relancer la hausse interrompue le 18 septembre dernier par l'ouverture d'une fenêtre baissière et après 2 mois d'hésitation au contact du support des 3350 points qui n'aura donc pas cédé.
Le marché va donc maintenant devoir démontrer sa capacité à attaquer la zone des 3550 points à 3600 points. Il devra compter sur un courant acheteur reconstitué afin d'invalider définitivement ce sommet en 3 bouddhas qui pèse toujours sur ce graphique des bougies quotidiennes.

2 commentaires:

Jean-Paul Cousin a dit…

Et que pensez-vous des volumes "anemiques" dans cette hausse des 2 derniers jours?

J.M. a dit…

Bonsoir,
Il est vrai que le CAC a progressé de plus de 5% cette semaine dans des volumes très faibles.
Je crois que Weinstein dit dans son bouquin: ne faites jamais confiance à une tendance qui n'est pas accompagnée de de forts volumes.
Peut-être que les problèmes auxquels nous faisons face depuis plusieurs années maintenant font-ils peur (trop peur) aux investisseurs?
Bien sûr, nous ne savons pas où ira le CAC dans les prochaines années; imaginons que la zone des 3600/3700 points soit franchie dans les prochains mois: les 4100 points nous attendront alors.
Et c'est peut-être sur ce niveau que les investisseurs rentreront massivement pour se faire prendre à contre-pieds pensant qu'ils sont en train de "rater" quelque chose (classique et valable également pour les petits porteurs)
La tendance est notre amie, laissons courir les gains (La Statégie des Tortues de Curtis M. Faith que je cite souvent)
Cordialement
J.M.