mardi 7 avril 2020

Deux fenêtres à tester

Bonsoir,

Le CAC poursuit son rebond aujourd'hui en ouvrant une nouvelle fenêtre haussière mais la bougie noire de petite taille marque la difficulté que le marché a déjà éprouvée lors de la 1ère phase de rebond à l'approche de la résistance des 4565 points.
Il faudrait beaucoup plus de motivation au courant acheteur autre que les espoirs de ralentissement de la pandémie qui semble être plutôt un prétexte à ce rebond.
Nous restons sur 2 fenêtres ouvertes en 2 séances; la logique voudrait qu'un repli s'installe à très court terme pour au moins tester celle ouverte aujourd'hui.

lundi 6 avril 2020

Reprise du rebond?

Bonsoir,

La fenêtre baissière ouverte le 1er jour d'avril a été invalidée aujourd'hui.
Cette invalidation entraîne en même temps l'ouverture d'une fenêtre haussière au-dessus de la résistance des 4215 points, signe d'un marché décidé à reprendre le chemin du rebond de la seconde quinzaine de mars.
Ce type de séance crée par la moindre bonne nouvelle sur l'évolution de la pandémie des décalages importants, et il y en aura d'autres.
Bien entendu, nous ne pouvons que nous réjouir si les bonnes nouvelles se multiplient, mais la réalité économique et financière est pratiquement occultée actuellement si bien que le réveil sur ce plan de l'activité risque d'être douloureux en revenant au devant de la scène.
Pour en revenir à ce rebond, la validation de la fenêtre permettrait une progression vers la zone des 4600 points; son invalidation conduirait à la formation d'une zone de congestion avant que le marché ne décide d'une nouvelle orientation.

samedi 4 avril 2020

Chômage et pétrole à l'affiche

Bonjour,

Cette première semaine du mois d'avril s'achève sur un repli de 4,53%.
Après que le rebond des 2 semaines précédentes ait été stoppé par l'importante résistance des 4565 points , le rebond prend "logiquement" fin sur cette unité de temps (court terme) confirmé par les structures de très court terme que sont les fenêtres baissières.
On peut bien entendu attribuer cette mauvaise tenue de fin de semaine aux informations sur le chômage américain mais aussi sur le pétrole: WTI en hausse de 44% depuis le début de ce mois après une chute de 67% au T1 et il suffit sur le CAC d'observer l'évolution de Total: chute de 28% au T1 et baisse de 5,3% depuis le 1er avril. 
Cet exemple montre que la pression vendeuse reste très élevée sur notre marché.
Elle n'est pas non plus en reste sur le marché américain après que les indices aient atteint sommet historique sur sommet historique depuis 2009 (exemple du S&P500 passé de 700 points à 3400 points alors que le CAC passait de 2500 points à 6100 points pendant la même période)
Si bien qu'avec la récession qui attend le monde entier cette année, quel en sera l'impact sur les indices américains (tous en tendance baissière actuellement) sachant que la répercussion sur les principaux indices européens est généralement exacerbée!
Cela dit, je ne souhaite pas me montrer plus pessimiste qu'il ne le faille; l'essentiel est tout d'abord de nous débarrasser de cette cochonnerie qui nous empoisonne la vie au quotidien et que nous suivions la personnalité des bougies qui se formeront chaque mois afin de déceler la ou les structures haussières qui finiront bien par arriver afin de refaire passer le CAC en tendance haussière.

jeudi 2 avril 2020

Suivons la fenêtre

Bonsoir,

Une petite fenêtre baissière a été ouverte hier par une petite bougie noire.
Le marché reste assez indécis pour son orientation de très court terme sachant que le test de la fenêtre démarré modestement aujourd'hui , en cas d'invalidation de celle-ci, donnerait une chance au marché de reprendre son rebond.
D'un autre côté, le support suivant des 4170 points a été percé en séance suite aux mauvais indicateurs en provenance de Wall Street qui ne sont pas pour améliorer le moral des investisseurs après un mois de mars historiquement compliqué.
Nous serons fixés sur le sort de la fenêtre dans les 2 ou 3 prochaines séances.

mercredi 1 avril 2020

C'est le PIB qui doit inquiéter

Bonjour,

Je propose ici le graphe trimestriel sur pratiquement une période de 30 ans où l'on trouve la plus importante bougie trimestrielle ici en mars 2020 (la dernière rencontrée se trouvait jusqu'ici au T3 2001 avec une perte de 21,94%)
Cette bougie présente une amplitude de près de 2500 points ayant affiché une perte de 35,07% au plus fort du trimestre, réduite à 26,46% en raison d'une reprise caractéristique des violentes séquences baissières sur les 2 dernières semaines de mars.
Graphiquement, après avoir enfoncé et surtout fragilisé le très important support des 4088 points, le trimestre s'achève sur le support des 4415 points.
Seulement, il faut bien se rendre à l'évidence que sur ce type de bougies (quelle que soit la périodicité), leur ombre basse est à minima testée; le maximum de la rechute étant bien évidemment le passage sous la pointe basse.
Nous n'en sommes pas là mais le risque prendrait de plus en plus de signification au cas où le support des 4088 points venait à être de nouveau attaqué.
Si le CAC est passé en tendance baissière sur les unités de temps supérieures hier, en réalité la profondeur d'une rechute du marché, en dehors de toute analyse graphique, est et sera liée à l'incidence de la crise sanitaire sur notre PIB pour l'année 2020.
En consultant les données de l'INSEE, la crise financière et économique de 2008/2009 avait entraîné une chute du PIB français de 2,2% sur l'année 2009 (4% sur la zone Euro)
Plusieurs publications circulent actuellement sur l'impact actuel de la crise sur notre PIB en l'évaluant à 3% par mois de confinement !!
Qu'en penser si le confinement dure plus de 1,5 mois (4,5% de PIB en moins) sachant qu'en 2009 l'économie ne s'était pas arrêtée comme c'est le cas actuellement (tourisme, commerces, bâtiment…) et sachant également qu'une fois la pandémie stoppée l'économie ne pourra certainement pas repartir du jour au lendemain!!

mardi 31 mars 2020

Surveillons les 4215 points

Bonsoir,

Le marché peine à se réinstaller au-dessus de la résistance des 4435 points.
Il en garde le contact, certes, mais plus le temps passe plus le risque de rechute grandit.
Nous sommes passés en cette fin de mois en tendance baissière confirmée sur les 2 unités de temps les plus longues. 
Ce constat n'est pas synonyme d'effondrement des marchés (j'y reviendrai prochainement) mais va, pour l'instant, dans le sens d'un blocage du rebond en cours dans la zone des 4600 points.
Dans l'immédiat on va donc surveiller le support des 4215/4220 points.

lundi 30 mars 2020

Peut-on espérer plus?

Bonsoir,

Une nouvelle séance volatile au cours de laquelle le support des 4220 points a été brièvement attaqué mais aussi sur lequel le marché a rebondi pour la terminer au plus haut et en légère hausse.
Peut-on espérer plus?
Ce rebond de très court terme pourrait se poursuivre à condition de franchir la résistance des 4435 points, mais aussi en gardant en tête que les résistances sont nombreuses sur son chemin.
A une séance de la fin du mois et du trimestre, je reste sur ma théorie de sortie du marché sur les valeurs conservées en portefeuille qui sont déjà passées en tendance baissière au cours de ce mois de mars et dont la confirmation sera effective demain.