vendredi 3 juillet 2015

Nerveux plutôt que baissier

Bonjour,

La pression vendeuse ne se relâche pas.
Il s'est formé hier une nouvelle bougie noire qui avale le corps de la bougie précédente, mais sans former pour autant vu sa position, un avalement baissier.
Le principal constat dans cette période de nervosité est que cette bougie noire, depuis la formation de l'importante fenêtre baissière de début de semaine, ne crée pas de nouveau point pas.
Ce qui pourrait correspondre à une phase de dérive latérale au-dessus du support des 4768 points.
Il est peut-être un peu trop tôt pour retenir définitivement ce scénario, mais le marché aussi nerveux soit-il ne semble pas prêt à céder à une quelconque panique.

mercredi 1 juillet 2015

Rien n'est fait !

Bonsoir,

Ce qui est sûr avec ce type de bougie formée aujourd'hui, c'est qu'elle confirme l'irrégularité ou la nervosité du marché, mais elle ne va pas dans le sens d'une poursuite de la baisse après la fenêtre baissière ouverte lundi et la bougie noire d'hier qui créait un nouveau point bas.
Cette bougie blanche possède 2 ombres de taille importante et rappelle, malgré cela, avec celle d'hier (du fait de leur clôture/ouverture identiques) une structure en ligne de séparation haussière.
Bien sûr cette structure n'est pas valide, mais j'en retiens l'idée car elle va dans le sens d'un marché qui n'est pas forcément décidé à baisser durablement.
Soulignons toutefois la difficulté rencontrée par le marché pour se hisser au-dessus des 4947 points; cela complique l'idée d'un redressement "rapide" vers les 5000 points.
De ce fait, le test du support des 4710 points reste d'actualité. Quant à son enfoncement, c'est une autre histoire!

Vers les 4710 points ?

Bonjour,

La forme de la bougie noire d'hier révèle une fois plus les incertitudes dans les négociations avec la Grèce.
La fenêtre baissière de début de semaine a été modestement testée et la clôture d'hier plaide pour la validation de cette fenêtre.
Toujours sans signe de panique, mais avec une pression vendeuse qui n'a aucune raison de se relâcher à court terme, le marché va certainement s'orienter vers les 4710 points et tester ce support.
Pour l'instant, il est exclu de parler de son enfoncement qui serait extrêmement important pour la suite de l'évolution du CAC pour le long terme.

lundi 29 juin 2015

Séance sans panique

Bonsoir,

La bougie formée aujourd'hui ouvre une très grande fenêtre baissière qui invalide la fenêtre haussière ouverte la semaine dernière et referme la précédente sans l'invalider.
Cette bougie blanche est de grande taille et possède une ombre haute qui reflète la pression du courant vendeur au lendemain d'un week-end riche en annonces au sujet de la Grèce.
Cela dit, dans un tel contexte, nous aurions pu obtenir ce jour une grande bougie noire, synonyme de panique, annonciatrice d'un départ baissier en mesure d'attaquer rapidement les supports des 4768 points puis celui des 4710 points (imaginons une ouverture de séance au niveau de la pointe de l'ombre haute et une clôture sur les plus bas de la séance!)
Or il n'en est rien; le marché est parvenu à limiter les dégâts après une ouverture catastrophique et s'est même redressé vigoureusement en séance.
Personnellement, j'attribuerai cette séance et sa bougie à l'attente du marché qui croît finalement à un accord qui devrait être trouvé.
Néanmoins, le marché peinera à reconquérir le seuil psychologique des 5000 points en raison d'une pression vendeuse qui continuera à s'exercer dans un contexte de nervosité qui devrait perdurer quelque temps encore.
Mais les 4710 points ne devraient pas céder!

samedi 27 juin 2015

Hausse dans la tragédie grecque

Bonsoir,

Le marteau de la semaine dernière, formé sur le support des 4710 points, a été confirmé cette semaine par l'ouverture d'une fenêtre haussière.
Cette fenêtre s'ouvre par une bougie blanche d'assez grande taille qui vient franchir la résistance des 5015 points, alors support qui avait été percé lors de la relance de la baisse début juin.
Ce marteau suivi d'une fenêtre confirment la tendance haussière du marché malgré les secousses dues aux négociations avec la Grèce, lesquelles pourraient durer encore quelque temps vu l'actualité en cours.
Il faudra tout d'abord attaquer franchement la résistance des 5090 points, laquelle a encore bloqué la bougie de la dernière séance de la semaine.
 
 
De son côté, le graphe mensuel, à 2 séances de la formation définitive de la bougie de juin, confirme le support des 4710 points qui correspond précisément au retracement de 38,2% de la hausse de octobre 2014 à avril 2015.
La bougie en cours de formation confirme de son côté, après l'étoile filante et le porteur d'eau apparus sous l'oblique baissière long terme, qu'il s'agit d'un blocage sous cette résistance et non pas d'un renversement de tendance.
Je reviendrai sur ce graphe mensuel, ainsi que sur le graphe trimestriel en formation, celui que je ne cesse de "contempler", tellement il est précis sur une durée de 15 ans et maintient le suspens pour les prochains trimestres.

jeudi 25 juin 2015

Fenêtre maltraitée

Bonsoir,

La fenêtre haussière a été un peu plus maltraitée qu'hier dans la mesure où la bougie formée aujourd'hui a ouvert la séance sous l'ombre basse de celle d'hier.
La fenêtre n'est toujours pas invalidée et la réaction haussière a même été assez vive, mais la bougie blanche qui résulte de cette séance possède une ombre haute d'assez grande taille et clôture sous le corps de celle d'hier.
Il ne faut pas rapprocher la formation de cette ombre haute à la résistance des 5058 points qui a bloqué les 2 séances précédentes, mais plus à la volonté du marché de vouloir retourner vers cette fenêtre et l'invalider.
Le niveau des 5000 points continuera à être surveillé et en cas d'enfoncement l'invalidation sera inévitable sans toutefois vouloir menacer la fenêtre ouverte lundi dernier.
Ce scénario pourrait conduire à un repli vers les 4945 points qui correspond au retracement de 38,2% de la hausse des 6 dernières séances avant la reprise de la hausse.

mercredi 24 juin 2015

Sans grand changement

Bonsoir,

Comme prévu, la seconde fenêtre a été testée et refermée aujourd'hui mais n'est pas invalidée.
Cette phase de test démontre que cette fenêtre n'est pas une fenêtre d'épuisement mais suite au doji d'hier et au quasi pendu de ce jour, son invalidation est toujours possible.
Si tel était le cas, la consolidation de la hausse récente, dans les conditions évoquées dans l'analyse d'hier, serait lancée.
Nous surveillerons pour cela le niveau des 5000 points.