jeudi 17 avril 2014

Fenêtre invalidée

Bonsoir,

Avec ce nouveau marubozu blanc de clôture formé aujourd'hui, la fenêtre baissière est invalidée, mais il aura manqué un peu d'énergie aux acheteurs pour que la clôture s'effectue au-dessus de la résistance des 4435 points.
Il faudra peut-être attendre un éventuel retour en direction de la zone des 4400 points avant que l'impulsion nécessaire soit donnée pour que la hausse reprenne vers les 4565 points.
Nous sommes ce soir en fin de semaine boursière, nous analyserons ce weekend la bougie hebdomadaire qui aura manifestement pris à contre-pied les vendeurs, suite au signal lancé par la bougie de la semaine dernière.

mercredi 16 avril 2014

La menace plane sur la fenêtre

Bonsoir,

Après cette situation un peu ambiguë créée hier sur le support des 4344 points, il se forme aujourd’hui une petite bougie blanche qui a ouvert la séance avec un fort décalage par rapport au corps du marubozu noir d’hier.
On notera que cette bougie blanche s'est formée pratiquement totalement dans l'ombre de ce marubozu, ce qui peut être considéré par la présence d'un courant acheteur évident dans un contexte toujours difficile actuellement.
Malgré la formation de ce petit marubozu blanc de clôture, la fenêtre baissière n'est toujours pas invalidé, mais qui la menace sérieusement d'autant plus que la phase de test n'est toujours pas terminée.
Il est difficile d'anticiper son invalidation, mais il faut bien avouer qu'aucun signal baissier n'est apparu à la suite de cette fenêtre, à l'image de l'évolution du marché après la fenêtre baissière qui s'était formée le 12 mars dernier.
En cas d'invalidation par une clôture au-dessus des 4409 points, puis des 4435 points, le signal de reprise de la hausse vers les 4565 points serait donné.
Il faudrait une rechute sous les 4344 points pour valider la fenêtre fortement menacée ce soir.

mardi 15 avril 2014

Situation étrange

Bonsoir,

Il fallait s'attendre aujourd'hui à une difficulté supplémentaire compte tenu de la faiblesse de la réaction du marché hier après le marteau formé la veille.
Après la tentative observée en direction de la fenêtre baissière en séance, la bougie noire formée sans ombre basse constitue un marubozu noir de clôture.
Sa particularité est que cette bougie est venue toucher exactement le support des 4344 points.
Deux jours après sa formation, cette fenêtre baissière n’est donc toujours pas validée, alors que l'avalement haussier d'hier, lui, n'est pas invalidé par ce marubozu.
Ainsi, nous nous retrouvons ce soir dans une situation assez étrange où la faiblesse du marché ne fait aucun doute, mais aussi sans qu'un véritable signal de baisse ne soit lancé après l'ouverture d'une fenêtre baissière de grande taille.
Nous restons toutefois dans la période théorique de test de cette fenêtre qui pourrait ainsi reprendre dès demain mais dont l'issue reste très incertaine pour les raisons exposées ci-dessus.

lundi 14 avril 2014

Ce n'est pas suffisant

Bonsoir,

Après la fenêtre béante ouverte vendredi, il est logique que la phase de test ait démarré dès aujourd’hui.
Il en résulte une bougie blanche qui forme un avalement haussier qui malheureusement dépasse à peine la pointe du marteau qui la précède.
On peut ainsi constater que le caractère haussier de ce marteau (quoique noir!) est renforcé par cette bougie à qui il manque cependant beaucoup d'énergie pour faire oublier la faiblesse actuelle du marché.
Il en faudrait donc beaucoup plus pour menacer sérieusement, voire invalider, cette fenêtre baissière.
Rechuter sous les 4320 points entraînerait la validation de la fenêtre avec un objectif de repli sur les 4303 points (retracement de 61,8% de la hausse de mars/avril) voire sur le support graphique des 4260 points.
L'invalidation de la fenêtre, puis une clôture au-dessus des 4435 points relancerait la hausse du marché vers les 4565 points.

dimanche 13 avril 2014

Suivi de Groupe Open

Bonjour,

Le 11 janvier dernier, j'avais présenté l'analyse de Groupe Open (http://les-pepites-de-jm.blogspot.fr/2014/01/analyse-groupe-open.html)
Le graphe mensuel montrait le travail de la résistance des 7,10€ en vue de son franchissement.
Trois mois plus tard, la valeur a rejoint sa résistance hebdomadaire des 9,78€ (graphe représenté) et l'objectif des 12€ fixé reste d'actualité.

samedi 12 avril 2014

Besoin de correction?

Bonjour,

"Quelques bonnes raisons pour un repli", tel était le titre de ma dernière analyse hebdomadaire!
Comme je le soulignais, la structure en avancée bloquée était bien présente sur notre graphe, et si toutefois cette figure ne représente pas une structure de renversement, cette bougie noire qui se forme cette semaine lui confère quand-même ce caractère.
La raison est essentiellement due au repli très marqué du marché en ouverture lundi matin en raison de la dégradation constatée à Wall Street le vendredi précédent.
Nous savons depuis décembre dernier que le CAC progresse de façon très heurtée avec la formation de grandes bougies noires intermédiaires qui heureusement jusqu'à présent n'ont pas provoqué de départ baissier.
Néanmoins, la multiplication de ces grandes bougies non suivies d'autres bougies noires, m'incite à penser qu'une correction digne du nom sur cette unité de temps devient de plus en plus probable.
Cette correction, comme je l'indiquais dans cette même dernière analyse, permettrait au marché d'aller chercher plus bas l'élan nécessaire pour repartir à l'attaque de la résistance des 4565 points.
Reste maintenant à évaluer le potentiel baissier relatif au signal lancé cette semaine, si toutefois il était confirmé.
Le support des 4355 points enfoncé cette semaine me semble ne pas pouvoir contenir ce repli; celui des 4290 points, voire celui des 4246 points semblent être plus indiqués dans ce cas.

jeudi 10 avril 2014

Marteau contre avalement

Bonsoir,

La tentative de reprise haussière a également échoué aujourd'hui.
La clôture de la séance s'effectue dans l'ombre basse du marteau et la bougie noire qui s'est formée menace sa pointe basse d'autant plus que cette bougie forme un avalement baissier.
Dans ces conditions, le marteau de mardi dernier voit son éventuelle confirmation s'estomper fortement.
Il faut cependant éviter d'anticiper l’invalidation de cette figure, mais au cas où cela se produisait, le marché se replierait immanquablement en direction des 4356 points
Par contre, une invalidation de l’avalement baissier par un dépassement des 4466 points relancerait immédiatement l'attaque de la résistance des 4565 points.