jeudi 4 juin 2020

600 millards de plus!

Bonsoir,
Nouvelle "couche" aujourd'hui de la BCE pour atteindre les 1350 milliards d'Euros pour le programme de soutien à l'économie européenne.
On comprendra pourquoi les marchés actions montent, mais vont-ils réussir à nous faire croire que la crise actuelle n'est pas plus puissante que celle de 2008/2009 alors qu'à l'époque le système était beaucoup moins endetté et certainement mieux armé pour surmonter les épreuves.
Suite à cette crise, si la dette publique de la France en 2010 représentait 86% du PIB, elle pourrait atteindre 120% en 2020 selon G. Darmanin après une année 2019 à 98% du PIB.
Que se passera t-il lorsque la bulle de la dette éclatera en Europe ainsi qu'aux USA avec la politique accommodante de la FED et que les investisseurs s'apercevront que la valeur des entreprises par rapport à leur Ebitda est complètement déconnectée de l'économie réelle?
Revenons à nos graphes:


Le CAC a vainement tenté dans l'euphorie actuelle de se hisser au-dessus de la bougie d'hier; le franchissement de la résistance suivante des 5058 points n'ayant pu avoir lieu.
La clôture de la séance s'effectue d'ailleurs sous celle des 5025 points et sous la MM 150 jours.
Le doji formé aujourd'hui reflète bien cette hésitation et le harami qui apparaît devrait entraîner une situation de blocage pour le très court terme.
En parallèle, nous verrons si la période de test de la fenêtre ouverte hier est en mesure d'invalider celle-ci auquel cas un repli en direction des 4710 points pourrait être envisagé.

mercredi 3 juin 2020

Tout va bien

Bonsoir,
On n'est plus à ça près. On peut lire depuis cet après-midi sur tous les sites d'information boursière ce genre de commentaire:
"...les actions européennes progressent à mi-séance, la multiplication des signes d'amélioration de la situation économique après le trou d'air du grand confinement continuant de soutenir l'appétit pour les actifs risqués"
Bon, tout va bien on efface tout et on part réattaquer les 6100 points de janvier dernier si je comprends bien!!
Je viens de passer à la loupe les 40 valeurs du CAC. Je rappelle qu'à fin mai nous avions seulement 2 valeurs en tendance haussière: Sanofi et ST Micro.
Nous sommes le 3 juin, 3 valeurs sont en train de les rejoindre (mais attention il reste 19 séances d'ici la fin du mois): Hermes, Schneider Electric et Worldline. Soit 5 valeurs sur les 40 du CAC!!
Est-ce que cela justifie les 14,2% repris depuis 2 mois et 3 jours après une baisse de 26,5% au 1er trimestre? Pas sûr!
Bref, ce qui nous intéresse ce sont les graphes:


Comme je le prévoyais hier, le CAC a poursuivi son chemin et précisément au contact de la résistance des 5025 points et également de la MM 150 jours chère à notre ami Weinstein.
La bougie blanche formée aujourd'hui est un marubozu blanc qui ouvre une fenêtre haussière.
En dehors du fait que cette fenêtre sera probablement testée (cette fois) le CAC est entré dans une zone particulièrement délicate et cruciale pour le court terme; le graphe des bougies hebdomadaires le montre très bien et j'y reviendrai dans 2 jours.
N'oublions pas que tout ceci se déroule dans une tendance de moyen terme et de long terme baissières.

mardi 2 juin 2020

Laissons-le faire

Bonsoir,

Les bonnes nouvelles continuent sans doute à arriver sur les marchés (mais je ne les entends peut-être pas) au moment où Bruno Lemaire ce matin annonce que le gouvernement anticipe désormais une chute de 11% du PIB cette année contre 8% précédemment annoncé et confirme que le plus dur du choc économique est devant nous!!
Bref, le CAC est décidé à rejoindre les 5015/5030 points; et bien laissons-le faire!

samedi 30 mai 2020

Patience et prudence

Bonjour,

Le CAC 40 a continué sa progression cette semaine en s'octroyant 5,64% après les 3,90% de la semaine dernière.
Comme je le précisais dans la dernière analyse hebdomadaire, le marubozu noir formé il y a 15 jours n'avait pas été confirmé mais le marché a malgré tout décidé de s'attaquer cette semaine à la résistance des 4565 points dans une ambiance quelque peu euphorique en liaison avec les perspectives de reprise économique. 
Les 4 premières séances haussières enregistrées ont conduit à la formation d'une bougie blanche de taille respectable qui indique que le courant acheteur ne s'est pas contenté de l'attaque des 4565 points mais aussi de celle de la résistance des 4710 points déjà franchis temporairement fin avril.
La clôture hebdomadaire s'effectue tout en deçà mais cette résistance s'en trouve affaiblie et devrait logiquement céder à court terme.


Après une bougie que je qualifiais de remarquable lors de la dernière analyse mensuelle de par son positionnement (https://les-pepites-de-jm.blogspot.com/2020/05/belle-bougie-mensuelle.html), celle du mois de mai n'est pas en reste.
Elle confirme les difficultés éprouvées par le marché à l'approche de la double résistance que représentent l'oblique baissière de moyen terme et la résistance des 4710 points mais la ligne de poussée n'est pas confirmée et annule la structure de continuation baissière en formation fin avril.
On remarque en même temps que les points bas des ombres basses des 3 dernières bougies sont de moins en moins bas, ce qui traduit une forme d'épuisement du courant vendeur.
Si on ajoute l'affaiblissement de la double résistance représenté par l'ombre haute de la bougie blanche du mois de mai, on peut prévoir à ce stade la poursuite du marché haussier vers l'axe médian de la grande bougie noire de mars, en direction des 4905 points où se situe approximativement le retracement de 50% de la baisse de janvier à mars.
Cette progression pourrait aussi être favorisée par la très probable poursuite de la hausse du Nasdaq Composite qui passe ici à fin mai en tendance haussière de moyen terme mais qui paradoxalement est le seul indice mondial à inverser sa tendance (à Wall Street Dow Jones et S&P 500 en sont loin)
Ce qui signifie que les marchés restent partagés et que la prudence est toujours de mise!

mercredi 27 mai 2020

Il nous dit d'y croire

Bonsoir,

Nous sommes contraints à croire à la reprise économique (tout moins la bourse de Paris est décidée à le croire) puis l'on vient ajouter un plan européen de soutien de 750 milliards d'euros.
Peut-être devrions-nous attendre un état des lieux avant d'y croire?
Bref, graphiquement ces "bonnes" nouvelles propulsent le CAC au contact de la résistance des 4710 points touchée fin avril.
Pour l'instant nous sommes en attente du test de la fenêtre haussière ouverte hier; un marché décidé dans une tendance haussière de très court terme pourrait bien la valider de par l'optimisme ambiant.
Si la résistance des 4710 points est franchie, la cible annoncée ensuite se situe sur les 4930 points.
Peut-être est-ce la cible idéale pour la rechute du marché?

mardi 26 mai 2020

Marché décidé

Bonsoir,

Marché décidé: ouverture d'une fenêtre haussière au dessus de la résistance immédiate: classique.
Les 4565 points ont donc été franchis aujourd'hui comme le laissait deviner la séance d'hier.
La bougie formée en cette occasion est une petite bougie blanche en forme de toupie.
La fenêtre sera probablement testée dès demain.
Pour l'invalider, il faudra dans un 1er temps repasser sous les 4565 points.
Dans un marché devenu sourd et aveugle ne misant que sur les perspectives de redémarrage de l'économie mondiale en reléguant au second plan les conséquences de la pandémie, rien n'est moins sûr (pour l'instant)!!

lundi 25 mai 2020

Tester les 4565 points?

Bonsoir,

Prendre 2,15% aujourd'hui avec Wall Street et Londres fermées, dans de faibles volumes (2,05 milliards échangés) par simple optimisme d'un déconfinement rapide et réussi un peu partout relève du défi.
Graphiquement, la bougie blanche de taille moyenne qui s'est formée indique clairement que le marché désire affronter la résistance immédiate des 4565 points.
S'il parvient à la franchir, la prochaine zone de résistance se situera autour des 4700/4720 points.
Retrouver un marché haussier à moyen et long terme passe par une progression vers les 4905 points.
On en est loin; il est possible que Wall Street, à travers le Nasdaq Composite qui peut entrer en tendance haussière fin mai incite le CAC à progresser davantage, mais d'ici là je confirme que la prudence s'impose.

samedi 23 mai 2020

Entre vaccin et tensions sino-américaines

Bonjour,

Cette semaine qui affiche un gain de 3,90% contre une perte de 5,98% la semaine dernière a évolué entre l'espoir de découverte d'un vaccin et le regain de tension entre la Chine et les USA.
Si le marubozu noir d'ouverture qui précède n'a pas été confirmé, la bougie blanche qui s'est formée cette semaine n'est pas en mesure de le faire "oublier"
Si l'on considère l'évolution du CAC au cours des 9 dernières semaines (soit 42 séances), on constate que la hausse reste bien maigre avec un gain de 0,3%.
C'est dire combien les investisseurs restent prudents et partagés entre optimisme et pessimisme depuis les 2 premières semaines de rebond de mars.


Cette neutralité de marché est parfaitement illustrée par la bougie du mois de mai en formation qui à 5 séances de sa forme définitive fait apparaître un doji longues jambes.
Si cette bougie est confirmée fin mai, la structure de continuation baissière décrite dans l'analyse de fin avril ne sera pas remise en question.
Seule une clôture dans une semaine au-dessus des 4565 points (soit une hausse minimale de 2,7%) serait en mesure de le faire.
Nous observerons en même temps le comportement du Nasdaq Composite qui à 4 séances de la fin du mois est en tendance haussière de moyen terme.
Curieusement, cet indice serait le seul de tous les indices mondiaux à y parvenir en cas de confirmation. Que faudrait-il y voir alors que le Dow Jones et le S&P500 pour les indices américains sont très loin d'y parvenir?

mardi 19 mai 2020

Faudra sans doute patienter encore!

Bonsoir,

Le marché n'a pas pu poursuivre sa forte progression d'hier et enclencher une nouvelle hausse malgré une ouverture de séance positive et a ainsi laissé place au test de la fenêtre haussière ouverte hier.
La bougie noire formée en cette occasion est de taille moyenne et parvient à clôturer la séance au-dessus du support des 4435 points légèrement enfoncé plus tôt.
En théorie ce test peut se poursuivre jusqu'en fin de semaine et devrait permettre de mieux définir l'orientation court terme du marché qui reste toujours prudent quant aux incertitudes sur l'évolution de la pandémie.
Il n'est pas exclu que nous assistions à la poursuite du mouvement dans la zone de congestion établie depuis pratiquement un mois et demi maintenant.
Il nous faudra sans doute nous reporter aux graphes des unités de temps supérieures pour mieux appréhender le sens directionnel qu'il devrait prendre.

lundi 18 mai 2020

L'espoir fait vivre

Bonsoir,

Que les marchés s'emballent ce soir par l'espoir d'un vaccin rien de plus normal et si la bonne nouvelle se confirme nous ne pourrons qu'en être heureux.
Cet effet d'annonce, auquel la hausse du pétrole est venue ajouter sa contribution, favorise la formation d'une bougie blanche de taille respectable qui représente un quasi parfait marubozu.
Graphiquement, les 2 fenêtres baissières de la semaine dernière s'en trouvent invalidées et on observe, ce qui est classique en pareilles circonstances, l'ouverture d'une fenêtre haussière au-dessus de la résistance immédiate des 4320 points.
Par la même occasion, la résistance des 4435 points a cédé aujourd'hui.
Nous en sommes à la 1ère séance de la semaine. Il va donc falloir confirmer tout ceci en validant si possible cette fenêtre; auquel cas la résistance des 4565 points pourrait être à nouveau attaquée.
A défaut, l'espoir de voir la rechute amorcée par l'englobante baissière hebdomadaire annulée pourrait cependant être maintenu à condition de terminer la semaine au-dessus des 4415 points.
Pour la seconde fois consécutive, cette semaine s'annonce cruciale.

samedi 16 mai 2020

La semaine a tenu ses promesses

Bonjour,

La bougie formée cette semaine, que je qualifiais de cruciale dans ma dernière analyse hebdomadaire, illustre bien les difficultés éprouvées par le marché à prolonger son rebond. 
Cette fois, au contact de la résistance des 4565 points, c'est un marubozu noir d'ouverture qui apparaît en faisant reculer assez lourdement le CAC (baisse de 6%)
Cette bougie, de surcroît en forme d'avalement baissier, lance la rechute de notre marché que le support des 4288 points ainsi que le retracement de 38,2% du rebond n'ont pas réussi à contenir.


Pour le très court terme, la reprise enregistrée en fin de semaine correspond au test de la seconde fenêtre baissière ouverte cette semaine.
A noter que si cette fenêtre a été refermée hier, celle-ci n'est toujours pas invalidée. Nous serons fixés sur le sort définitif de cette fenêtre en milieu de semaine prochaine.
Seule son invalidation avec un retour au-dessus de la résistance des 4382 points permettrait de différer la rechute en cours mais certainement pas de la remettre en cause.
Nous surveillerons également cette semaine l'évolution de Wall Street et surtout du Nasdaq Composite qui montre une certaine "audace" dans le contexte actuel pour repasser en tendance haussière de moyen terme à confirmer cependant fin mai.

jeudi 14 mai 2020

Toujours sous pression

Bonsoir,

La pression vendeuse n'a pas faibli aujourd'hui avec l'ouverture d'une nouvelle fenêtre baissière directement sous le support des 4320 points.
Le marché a même enfoncé le support suivant des 4213 points en séance pour atteindre près de 3,5% de baisse avant de se reprendre dans la dernière heure.
La bougie formée ce jour possède une ombre basse conséquente qui doit être considérée comme le lancement du test de la fenêtre ouverte ce jour.
Ce test pourrait se poursuivre demain mais le CAC restera sans doute sous l'influence de celle ouverte hier ce qui favorisera l'extension de la rechute en cours pour les prochaines semaines.

mercredi 13 mai 2020

Option relance de la baisse

Bonsoir,

Le doji formé hier était bien un doji de régénération de la baisse. Cette relance baissière s'effectue (c'est généralement le cas après cette figure) par l'ouverture d'une fenêtre.
Celle-ci sera probablement testée mais le support des 4320 points préservé aujourd'hui n'a, dans ces conditions, aucune raison de tenir.
Nous devrons attendre la formation définitive de la bougie hebdomadaire pour obtenir une meilleure estimation du potentiel baissier de court terme.
A noter que le retracement de 38,2% du rebond démarré mi-mars se situe sur les 4305 points, niveau qu'il vaudrait mieux préserver afin de limiter ce potentiel de baisse.

mardi 12 mai 2020

Deux options ce soir

Bonsoir,

Avec la fenêtre dite commune (invalidation immédiate) formée par la bougie de vendredi dernier et l'avalement baissier d'hier, le marché n'a normalement pas en ces circonstances donné de sens directionnel clair.
Avec ce petit doji formé aujourd'hui sous la bougie noire, l'interprétation peut être double:
- soit le marché va poursuivre sa dérive en zone de congestion au-dessus du support des 4435points pendant quelque temps encore avant de trouver sa direction,
- soit ce doji doit être considéré comme une bougie de régénération de la baisse enregistrée hier en confirmant l'avalement baissier; et dans ce cas le support cédera forcément et prendra la direction de celui des 4320 points en dégradant la tendance court terme.
Réponse demain.

lundi 11 mai 2020

Fenêtre invalidée par un avalement

Bonsoir,

Dans la tendance haussière de très court terme initiée par le rebond de la semaine dernière, le marché a tenté de déborder la résistance des 4565 points dès le début de la séance .
Comme indiqué dans l'analyse d'hier, le doji de vendredi formé par l'ouverture d'une fenêtre haussière avait la principale particularité de pouvoir provoquer immédiatement l'invalidation de la fenêtre.
C'est donc bien ce qui s'est produit aujourd'hui avec la bougie noire en forme d'avalement baissier qui invalide cette fenêtre et en fait une fenêtre commune.
Si un départ baissier a eu lieu en cette occasion, cet avalement devra être confirmé.
Pour l'instant, on surveillera le support des 4435 points qui devra résister au risque de voir un 1er repli se prolonger jusqu'aux 4320 points.

samedi 9 mai 2020

Semaine cruciale à venir

Bonsoir,

Que l'économie américaine détruise un peu plus de 20 millions d'emplois, ce n'est pas grave allons-y; les indices américains progressent et entraînent les indices européens dans la foulée. Pourquoi pas!!
On y rajoute une petite annonce sur les tensions sino-américaines et voilà...
Bref graphiquement, la dernière séance de la semaine permet au CAC de refermer la fenêtre baissière ouverte en début de semaine, mais pas de l'invalider.
La petite bougie blanche qui s'est formée hier est un doji qui, en dehors de l'hésitation marquée par ce seuil, réduit l'influence de la petite fenêtre haussière qui s'est ouverte en l'occasion.


La bougie blanche apparue la semaine dernière confirmait bien l'importance de la résistance des 4565 points et son ombre haute l'échec du courant acheteur sur la résistance des 4725 points.
Malgré une évolution assez heurtée marquée par un repli sous les 4415 points, la bougie blanche qui s'est formée cette semaine est revenue tester cette résistance des 4565 points.
La clôture s'effectue pratiquement à son contact; reste à la franchir, tel est l'enjeu de la semaine prochaine.
Pour le très court terme (bougies quotidiennes) je pense que le franchissement se produira; tiendra t-il toute la semaine, rien ne permet de l'anticiper. C'est dire combien la bougie hebdomadaire à venir est cruciale pour l'évolution du CAC pour les prochaines semaines, en rappelant que les tendances majeures restent et resteront très probablement baissières à la fin de ce mois.

jeudi 7 mai 2020

Un champ de bataille

Bonsoir,

Qu'adviendra t-il de nos chers indices américains et européens lorsqu'ils sortiront de leur monde de bisounours en se souciant (enfin!) de l'ampleur de la récession et de la chute des Ebitda des entreprises?
Reprise des cours du pétrole et hop on prend 2 ou 3%, exportations chinoises en reprise et hop 1,5% et demain….
Pour en revenir à nos graphes (et rien qu'à eux) le marché est toujours en test de la fenêtre baissière et nous serons fixés demain sur sa validation ou non.
J'adore revenir sur les citations extraites de la Stratégie des Tortues: "Dans les champs de bataille entre acheteurs et vendeurs il convient d'attendre de voir qui gagne et qui perd"
C'est bien ce à quoi nous assistons depuis plusieurs semaines dans le range très étroit dans lequel le CAC évolue.
Pour ma part, les tendances moyen terme et long terme du CAC (comme pour le DAX et les indices américains) étant baissières (en mensuel et trimestriel), je ne participe pas à cette bataille!

mercredi 6 mai 2020

Validation à privilégier

Bonsoir,

Le test de la fenêtre baissière ouverte en début de semaine a été lancé hier grâce à une séance favorisée par la hausse du pétrole.
La petite bougie blanche formée en l'occasion s'est installée au-dessus de la résistance des 4435 points.
Ce "rebond" en direction de la fenêtre aura été de courte durée puisque la bougie noire de ce jour, de taille similaire à la précédente, replace le CAC sous les 4435 points.
La période de test n'étant pas terminée, nous ne pouvons anticiper la validation de la fenêtre mais il m'apparaît ce soir que le scénario de la reprise de la baisse de très court terme est à privilégier en raison du marubozu noir d'ouverture formé aujourd'hui.

lundi 4 mai 2020

Sous influence d'une nouvelle fenêtre

Bonsoir,

La bougie noire de vendredi dernier formant une structure en couverture en nuage noir après le blocage sous la résistance des 4710 points ne pouvait annoncer qu'une séance baissière pour ce début de semaine.
Cette séance a été particulièrement aggravée par la clôture de Wall Street vendredi soir en net repli et quelques mauvaises nouvelles notamment celle concernant Berkshire Hathaway.
Graphiquement, le marché semble décidé à reprendre le chemin de la baisse par l'ouverture d'une fenêtre baissière de taille importante directement sous le support des 4435 points.
Le test de la fenêtre (s'il y a!) ne devrait pas, dans le contexte actuel permettre son invalidation.
Pour le très court terme on surveillera le support des 4320 points; c'est celui des 4288 points qui lancera le signal de la relance de la baisse de mars si une clôture hebdomadaire est constatée sous ce niveau.

vendredi 1 mai 2020

"Belle" bougie mensuelle

Bonsoir,

Le mois d'avril clôture sur une hausse mensuelle de 4%.
La bougie blanche qui s'est formée occupe une position absolument remarquable sur le graphe mensuel.
- Tout d'abord, comme cela se produit très souvent, le marché vient tester l'ombre basse (lorsqu'elle est conséquente bien entendu) de la bougie qui précède.
Nous avons donc logiquement assisté à un retour en direction de la pointe basse de l'ombre, lequel a été stoppé par la proximité de l'important support des 4115 points correspondant aux 2 sommets des années 2010 et 2011 devenus résistance à l'époque.
- Puis le marché a organisé son rebond jusqu'à la résistance des 4565 points qu'il est parvenu à franchir en toute fin de mois après bien des difficultés et hésitations et à l'aide d'effets d'annonces avant d'être "rejeté" par celle des 4710 points.
Cet échec se traduit par l'apparition d'une ombre haute visible sur cette unité de temps mensuelle, qui est venue buter sur l'intersection de l'oblique basse passant par les sommets de 2000, 2007 et 2015 et de l'importante résistance correspondant au sommet de l'année 2002.
Si l'on en vient à la personnalité de cette bougie blanche, elle constitue dans ce marché baissier de moyen et long terme une structure de poussée qui représente une structure de continuation baissière.
Dans ces marchés qui évoluent actuellement dans une situation très particulière, mon impression est qu'il existe une forme d'inconscience ou aveuglement des investisseurs (notamment américains avec un S&P500 qui reprend près de 13% en avril) qui ne réalisent pas encore ce qui les attend face aux nouvelles de l'économie réelle qui tomberont dans les prochains mois.
Ce qui incite, une fois de plus, à une réelle prudence.
Tant que le CAC demeure sous les 4905 points qui correspond à l'axe médian de la bougie de mars, notre marché ne sera pas en mesure de se redresser.
Côté rechute, on surveillera tout repli sous les 4400 points.

mercredi 29 avril 2020

Place à l'euphorie

Bonsoir,

Il s'en est failli de peu hier; c'est fait aujourd'hui avec un effet d'annonce sur le traitement développé par Gilead Sciences.
Seulement, cette annonce (dont on ne peut que se réjouir si le traitement se confirme) vient occulter les chiffres publiés sur le PIB américain venant de +2,1% au 4ème trimestre 2018 et réalisant -4,8% au 1er trimestre de cette année.
Si bien que l'on est en droit de se demander comment les indices peuvent réagir aussi positivement.
La résistance des 4565 points a donc cédé.
Graphiquement le marché est en mesure de s'attaquer à celle des 4710 points qui pourrait ouvrir ensuite la voie à l'attaque de la fenêtre baissière ouverte le 9 mars.
On en n'est pas là, mais l'euphorie dopée par la politique des banques centrales pourrait surprendre alors que les résultats des entreprises peuvent s'effondrer pour bon nombre d'entre elles.
Demain soir, le mois d'avril sera clos.
Le graphe sur cette unité de temps doit nous conduire à rester très prudents.

lundi 27 avril 2020

Pourquoi pas...

Bonsoir,

Que la BCE ait décidé de contrôler et d'aider le marché à coups d'injection de dizaines de milliards, les investisseurs ne semblent pas s'inquiéter de cette bulle qui s'amplifie tous les jours alors qu'au même moment le WTI recule de 25% et que le chômage s'aggrave en France.
Ce sont sans doute les mêmes qui le vendront le moment venu! Et qui paiera les pots cassés? 
Bref, pour l'heure le CAC produit une petite bougie blanche aujourd'hui qui permet d'espérer un nouveau contact avec la résistance des 4565 points.
La franchir permettrait une progression vers la zone des 4700 points. En sera t-il capable?
Pourquoi pas tant que nous y sommes; mais plus dure sera la chute!!

samedi 25 avril 2020

La prudence s'impose

Bonjour,

A très court terme (graphe que je ne présente pas ici) le CAC s'est maintenu tout au long de cette semaine agitée dans un range très étroit bénéficiant du rebond du pétrole après sa journée noire de lundi dernier.
Si l'on en vient à la bougie formée cette semaine, le marubozu noir d'ouverture confirme le pendu de la semaine dernière validant l'échec sous la résistance des 4565 points et provoque une baisse de 2,35%.
Si le support des 4415 points a été percé, au regard de la taille du marubozu on ne peut pas encore parler de départ baissier et encore moins l'anticiper si bien qu'un retour vers les 4462 points reste envisageable.
Si cette hypothèse se confirmait nous pourrions assister à la poursuite de l'évolution de notre indice dans le range dans lequel il s'est retrouvé cette semaine mais ce "sentiment" de stabilisation doit nous inciter à la prudence.
Bien évidemment, l'actualité peut prendre le dessus à tout moment et précipiter le scénario baissier  que je privilégie toujours vers ou sous les 4288 points.
Dans moins d'une semaine le mois d'avril sera à son terme. Pour l'instant le CAC ne progresse ni ne faiblit par rapport à la clôture du mois de mars.
Les 4 dernières séances ne modifieront en rien la tendance majeure établie fin février qui restera fortement baissière.

jeudi 23 avril 2020

Tiré par le pétrole

Bonsoir,

La hausse du pétrole qui se poursuit aujourd'hui (WTI en hausse de quelque 23% à l'instant) permet aux marchés d'être toujours tirés vers le haut.
Il est clair que lorsque le monde sortira progressivement de cette période de confinement, la demande augmentera, mais il faudra bien se rendre compte aussi rapidement que l'impact économique auquel on n'accorde pas encore toute son inévitable étendue viendra en parallèle freiner cette demande.
Si bien que la crise n'aura certainement pas les mêmes effets qu'en 2008/2009 où le pétrole après avoir chuté de 75% en 2 trimestres a rétabli rapidement sa tendance haussière.
Ici, il faudra certainement attendre très longtemps (à mon avis 1 à 2 ans) avant de revoir ce même scénario.
Pour en revenir au CAC, il suit donc la tendance de très court terme.
Il se forme aujourd'hui un doji qui marque tout de même l'hésitation mais qui permet à l'indice de s'établir au-dessus de la résistance des 4435 points.
Techniquement, nous verrons s'il est en mesure de s'attaquer à la résistance des 4565 points. Auquel cas la cible se trouverait dans la zone des 4700 points.

mercredi 22 avril 2020

Pétrole catalyseur de la séance

Bonsoir,

Aujourd'hui grâce au pétrole (WTI en hausse de 53%) le CAC a profité de cette remontée des cours pour terminer en hausse.
De ce fait, la baisse sous le support des 4320 points n'a pas eu lieu après le marubozu de clôture d'hier.
La petite bougie blanche formée ce jour se retrouve donc entre ce support et la résistance des 4435 points percée hier.
Nous verrons rapidement si cette résistance peut être franchie; dans ce cas l'espoir d'une nouvelle attaque de celle des 4565 points pourrait être envisagée avec reprise du rebond.
Mais ce n'est pas gagné.

mardi 21 avril 2020

Pétrole catalyseur de la rechute?

Bonsoir,

Je ne suis pas intervenu hier car la bougie formée à l'issue de la séance ne montrait aucune incidence sur l'analyse graphique de très court terme.
Aujourd'hui, il se forme un marubozu noir de clôture qui vient rompre le support des 4435 points que le rebond continuait à "sauvegarder" tant bien que mal avec les effets d'annonces et qui invalide au passage la fenêtre haussière ouverte vendredi dernier.
La chute spectaculaire du brut américain entraîne bien entendu les indices directeurs des marchés à la baisse; est-ce là l'élément déclencheur de leur rechute que l'on pouvait craindre pour le CAC sous la résistance des 4565 points paraissant infranchissable depuis plusieurs semaines? 
Graphiquement, le marubozu de clôture est en mesure "d'envoyer" notre indice directement sous le support des 4319 points dès demain matin par l'ouverture d'une fenêtre baissière.
Si c'est le cas, le marché reviendra rapidement dans la zone des 4200 points qu'il devra préserver à tout prix afin d'éviter la relance de la baisse du mois de mars.

samedi 18 avril 2020

Instant critique

Bonjour,

Une fois de plus, par 3 fois en 4 semaines nous mesurons l'importance de la résistance des 4565 points.
Si le marché a pu regagner près de 1000 points depuis mi-mars, avec cette hausse irrégulière il apparaît manifestement toujours "traumatisé" par ce qui s'est passé auparavant.
Le blocage sous cette résistance se traduit cette semaine par la formation d'un pendu.
En dehors de sa signification, le seul défaut de cette bougie est qu'elle n'apparaît pas "franchement" au-dessus de la bougie précédente.
Par ailleurs, ce type de figure (comme le marteau) ne représente pas forcément une structure de renversement comme peut l'être une étoile du soir, une île de renversement etc...il a donc besoin d'être confirmé.
N'oublions pas non plus que sa formation est essentiellement due à un "rallye haussier" lors de la dernière séance de cette semaine pour les raisons que nous connaissons si bien qu'une figure en couverture en nuage noir a pu être évitée; ce qui aurait apporté beaucoup plus de crédibilité à un retournement de tendance à court terme.
Nous serons forcément fixés la semaine prochaine sur la signification de ce pendu.
Une nouvelle bougie baissière, avec le cas échéant un "fossé" important entre son ouverture et le corps noir du pendu, mettrait catégoriquement un terme au rebond de ces 5 dernières semaines.
Une clôture au-dessus de la résistance des 4565 points permettrait de poursuivre le rebond vers la fenêtre baissière ouverte mi-mars vers les 4930 points sachant que la progression vers cet objectif trouve de nombreuses résistances en chemin.

vendredi 17 avril 2020

Les effets d'annonces

Bonsoir,

L'optimisme dont a fait part le marché aujourd'hui est bien entendu dû aux effets d'annonces concernant à la fois le plan annoncé par Trump pour faire redémarrer l'économie américaine et l'espoir d'un traitement prometteur du Covid par Gilead Sciences.
Bien sûr si la seconde annonce s'avérait plus que prometteuse, et on ne s'en plaindra pas, l'euphorie pourrait s'emparer des marchés pendant quelques séances mais il faudra bien revenir tôt ou tard à la réalité boursière qui concerne avant tout la santé des entreprises!
Si la hausse de ce jour est significative avec une fenêtre haussière ouverte au-dessus de la résistance des 4435 points, la bougie blanche reste de petite taille et surtout présente une ombre haute qui souligne une fois de plus l'importance des 4565 points.
Ce week end j'analyserai le graphe des bougies hebdomadaires qui fait apparaître un pendu en haut de zone.

jeudi 16 avril 2020

Avant de prendre une direction

Bonsoir,

La seule "bonne" nouvelle pour le très court terme est que la séance ne se solde pas par l'ouverture d'une fenêtre baissière comme je le craignais hier.
Seulement, la volatilité a marqué cette séance malgré la petite taille de la bougie formée aujourd'hui si bien que le CAC s'est trouvé dans l'incapacité de se hisser au dessus de la résistance des 4435 points percée hier et qui correspond à peu de chose près à l'axe médian du marubozu noir.
Nous nous trouvons ainsi dans la situation où la phase de dérive horizontale pourrait se prolonger pendant plusieurs séances encore avant qu'une véritable direction soit prise.
Mon scénario privilégié demeure celui d'une reprise baissière sous le support des 4170 points.

mercredi 15 avril 2020

Vers la rechute

Bonsoir,

Depuis le 1er échec sous la résistance des 4565 points et malgré la bougie blanche d'assez grande taille qui s'était formée le 26 mars, le marché a tenté de conserver le contact avec cette résistance.
Seulement les bougies qui se forment depuis lors sont majoritairement noires et indiquent que le courant acheteur a manqué de conviction pour s'installer au-dessus des 4565 points et annuler l'influence de la fenêtre baissière ouverte le 12 mars dernier.
Le second échec d'hier avec la tentative de dépassement fait place aujourd'hui à la formation d'un grand marubozu noir qui marque très vraisemblablement la fin du rebond et valide l'apparition d'un double sommet sous les 4565 points.
Nous sommes donc probablement sur le chemin de la rechute qui prendrait toute sa signification en cas de passage sous le support des 4170 points; mais on voit mal dans ce contexte économique mondial qui commence à nous fournir les premiers indicateurs plus qu'inquiétants comment y échapper.

vendredi 10 avril 2020

Court terme vs moyen terme

Bonjour,

Sans entrer dans le détail des bougies quotidiennes formées depuis mon analyse de mardi dernier, le CAC s'est replié suffisamment mercredi pour refermer la fenêtre ouverte la veille sans toutefois l'invalider.
Comme souvent, ce sont les indices américains qui ont facilité la formation d'une petite bougie blanche avec une clôture de séance au plus haut de la journée juste au-dessus de la résistance des 4435 points.
La hausse de très court terme s'est donc logiquement poursuivie hier en permettant au CAC de se rapprocher une nouvelle fois de la résistance des 4565 points.


Cette nouvelle semaine de hausse permet d'enregistrer un gain de 8,48% réduisant la perte depuis le début d'année à 25,6%.
Il est évident que les annonces de la FED en cette fin de semaine concernant le plan de soutien aux entreprises en difficultés a plu aux investisseurs, mais il faut (si j'ai besoin de le rappeler à nouveau) savoir regarder l'évolution des marchés directeurs à moyen terme et à long terme qui sont tous fortement orientés à la baisse.
Dans ce type de configuration (rebonds dans des tendances établies) et en état de crise, la volatilité reste très élevée et les mouvements peuvent s'inverser d'une semaine à l'autre.
Graphiquement, ici l'enjeu est très important puisqu'il s'agit de franchir la résistance des 4565 points où se trouve très précisément le retracement de 38,2% de la chute du CAC depuis le sommet de cette année.
Son franchissement (qui n'est pas mon scénario privilégié) à court terme conduirait à penser à une progression vers les 5015 points sachant que bon nombre d'obstacles se situent sur ce chemin.
En cas de repli, le support des 4288 points serait à surveiller de très près.

mardi 7 avril 2020

Deux fenêtres à tester

Bonsoir,

Le CAC poursuit son rebond aujourd'hui en ouvrant une nouvelle fenêtre haussière mais la bougie noire de petite taille marque la difficulté que le marché a déjà éprouvée lors de la 1ère phase de rebond à l'approche de la résistance des 4565 points.
Il faudrait beaucoup plus de motivation au courant acheteur autre que les espoirs de ralentissement de la pandémie qui semble être plutôt un prétexte à ce rebond.
Nous restons sur 2 fenêtres ouvertes en 2 séances; la logique voudrait qu'un repli s'installe à très court terme pour au moins tester celle ouverte aujourd'hui.

lundi 6 avril 2020

Reprise du rebond?

Bonsoir,

La fenêtre baissière ouverte le 1er jour d'avril a été invalidée aujourd'hui.
Cette invalidation entraîne en même temps l'ouverture d'une fenêtre haussière au-dessus de la résistance des 4215 points, signe d'un marché décidé à reprendre le chemin du rebond de la seconde quinzaine de mars.
Ce type de séance crée par la moindre bonne nouvelle sur l'évolution de la pandémie des décalages importants, et il y en aura d'autres.
Bien entendu, nous ne pouvons que nous réjouir si les bonnes nouvelles se multiplient, mais la réalité économique et financière est pratiquement occultée actuellement si bien que le réveil sur ce plan de l'activité risque d'être douloureux en revenant au devant de la scène.
Pour en revenir à ce rebond, la validation de la fenêtre permettrait une progression vers la zone des 4600 points; son invalidation conduirait à la formation d'une zone de congestion avant que le marché ne décide d'une nouvelle orientation.

samedi 4 avril 2020

Chômage et pétrole à l'affiche

Bonjour,

Cette première semaine du mois d'avril s'achève sur un repli de 4,53%.
Après que le rebond des 2 semaines précédentes ait été stoppé par l'importante résistance des 4565 points , le rebond prend "logiquement" fin sur cette unité de temps (court terme) confirmé par les structures de très court terme que sont les fenêtres baissières.
On peut bien entendu attribuer cette mauvaise tenue de fin de semaine aux informations sur le chômage américain mais aussi sur le pétrole: WTI en hausse de 44% depuis le début de ce mois après une chute de 67% au T1 et il suffit sur le CAC d'observer l'évolution de Total: chute de 28% au T1 et baisse de 5,3% depuis le 1er avril. 
Cet exemple montre que la pression vendeuse reste très élevée sur notre marché.
Elle n'est pas non plus en reste sur le marché américain après que les indices aient atteint sommet historique sur sommet historique depuis 2009 (exemple du S&P500 passé de 700 points à 3400 points alors que le CAC passait de 2500 points à 6100 points pendant la même période)
Si bien qu'avec la récession qui attend le monde entier cette année, quel en sera l'impact sur les indices américains (tous en tendance baissière actuellement) sachant que la répercussion sur les principaux indices européens est généralement exacerbée!
Cela dit, je ne souhaite pas me montrer plus pessimiste qu'il ne le faille; l'essentiel est tout d'abord de nous débarrasser de cette cochonnerie qui nous empoisonne la vie au quotidien et que nous suivions la personnalité des bougies qui se formeront chaque mois afin de déceler la ou les structures haussières qui finiront bien par arriver afin de refaire passer le CAC en tendance haussière.

jeudi 2 avril 2020

Suivons la fenêtre

Bonsoir,

Une petite fenêtre baissière a été ouverte hier par une petite bougie noire.
Le marché reste assez indécis pour son orientation de très court terme sachant que le test de la fenêtre démarré modestement aujourd'hui , en cas d'invalidation de celle-ci, donnerait une chance au marché de reprendre son rebond.
D'un autre côté, le support suivant des 4170 points a été percé en séance suite aux mauvais indicateurs en provenance de Wall Street qui ne sont pas pour améliorer le moral des investisseurs après un mois de mars historiquement compliqué.
Nous serons fixés sur le sort de la fenêtre dans les 2 ou 3 prochaines séances.

mercredi 1 avril 2020

C'est le PIB qui doit inquiéter

Bonjour,

Je propose ici le graphe trimestriel sur pratiquement une période de 30 ans où l'on trouve la plus importante bougie trimestrielle ici en mars 2020 (la dernière rencontrée se trouvait jusqu'ici au T3 2001 avec une perte de 21,94%)
Cette bougie présente une amplitude de près de 2500 points ayant affiché une perte de 35,07% au plus fort du trimestre, réduite à 26,46% en raison d'une reprise caractéristique des violentes séquences baissières sur les 2 dernières semaines de mars.
Graphiquement, après avoir enfoncé et surtout fragilisé le très important support des 4088 points, le trimestre s'achève sur le support des 4415 points.
Seulement, il faut bien se rendre à l'évidence que sur ce type de bougies (quelle que soit la périodicité), leur ombre basse est à minima testée; le maximum de la rechute étant bien évidemment le passage sous la pointe basse.
Nous n'en sommes pas là mais le risque prendrait de plus en plus de signification au cas où le support des 4088 points venait à être de nouveau attaqué.
Si le CAC est passé en tendance baissière sur les unités de temps supérieures hier, en réalité la profondeur d'une rechute du marché, en dehors de toute analyse graphique, est et sera liée à l'incidence de la crise sanitaire sur notre PIB pour l'année 2020.
En consultant les données de l'INSEE, la crise financière et économique de 2008/2009 avait entraîné une chute du PIB français de 2,2% sur l'année 2009 (4% sur la zone Euro)
Plusieurs publications circulent actuellement sur l'impact actuel de la crise sur notre PIB en l'évaluant à 3% par mois de confinement !!
Qu'en penser si le confinement dure plus de 1,5 mois (4,5% de PIB en moins) sachant qu'en 2009 l'économie ne s'était pas arrêtée comme c'est le cas actuellement (tourisme, commerces, bâtiment…) et sachant également qu'une fois la pandémie stoppée l'économie ne pourra certainement pas repartir du jour au lendemain!!

mardi 31 mars 2020

Surveillons les 4215 points

Bonsoir,

Le marché peine à se réinstaller au-dessus de la résistance des 4435 points.
Il en garde le contact, certes, mais plus le temps passe plus le risque de rechute grandit.
Nous sommes passés en cette fin de mois en tendance baissière confirmée sur les 2 unités de temps les plus longues. 
Ce constat n'est pas synonyme d'effondrement des marchés (j'y reviendrai prochainement) mais va, pour l'instant, dans le sens d'un blocage du rebond en cours dans la zone des 4600 points.
Dans l'immédiat on va donc surveiller le support des 4215/4220 points.

lundi 30 mars 2020

Peut-on espérer plus?

Bonsoir,

Une nouvelle séance volatile au cours de laquelle le support des 4220 points a été brièvement attaqué mais aussi sur lequel le marché a rebondi pour la terminer au plus haut et en légère hausse.
Peut-on espérer plus?
Ce rebond de très court terme pourrait se poursuivre à condition de franchir la résistance des 4435 points, mais aussi en gardant en tête que les résistances sont nombreuses sur son chemin.
A une séance de la fin du mois et du trimestre, je reste sur ma théorie de sortie du marché sur les valeurs conservées en portefeuille qui sont déjà passées en tendance baissière au cours de ce mois de mars et dont la confirmation sera effective demain.

samedi 28 mars 2020

L'histoire est parfois étrange

Bonjour,

L'histoire est parfois très étrange.
Le CAC 40 après un début de mois très difficile, avec une baisse de 27% en 11 séances (près de 1800 points abandonnés) est venu s'appuyer sur le support des 3630 points correspondant au support de l'année 2013.
Le rebond que nous venons d'enregistrer en 2 semaines s'élève à un peu plus de 900 points et s'est étrangement retrouvé stoppé par l'importante résistance des 4565 points que j'appelle "résistance Lehman Brothers" celle qui en septembre 2008 provoqua l'effondrement des marchés lors de la crise des subprimes et la faillite de la banque.
La conséquence sur le CAC fut une chute jusqu'au support des 2465 points, niveau atteint en mars 2009 (j'en reparlerai lors de l'analyse trimestrielle)
Si l'histoire est étrange, elle ne se répète pas forcément.
Comme je l'ai évoqué dans la dernière analyse quotidienne, le CAC est entré cette semaine dans une forte zone de résistance située entre les 4400 points et les 4600 points où se trouvent à la fois le retracement de 38,6% de la baisse de mars et surtout la fenêtre baissière ouverte le 12 mars.
Il est donc assez logique que la séance d'hier ait représenté une opportunité pour les vendeurs.
Pour le très court terme, si une rechute se dessine, il faudra attendre un éventuel passage sous les 4220 points pour la confirmer sur cette unité de temps.
Comme évoqué également, les unités de temps de moyen terme et de long terme confirmeront mardi prochain leur tendance baissière.
Maintenant, ces confirmations ne sont pas synonymes d'effondrement des marchés même si la récession est d'ores et déjà actée; tout dépendra de la durée de la crise sanitaire.

jeudi 26 mars 2020

Fenêtre toute proche

Bonsoir,

Le CAC aura eu beaucoup de mal à rester au dessus des 4300 points pendant la majeure partie de la journée pour finalement finir en progression de 2,5% grâce à une bonne tenue de Wall Street dans les premières heures de cotation.
La bougie de taille respectable formée aujourd'hui est un marubozu blanc de clôture qui permet de confirmer le rétablissement au-dessus de la résistance des 4435 points.
Cette nouvelle progression n'exclut pas l'idée de rechute que j'évoquais hier et nous saurons dans les prochaines séances si le seuil des 4600 points peut être atteint et si l'influence de la fenêtre baissière toute proche ouverte le 12 mars dernier et toujours valide peut être annulée.
Son annulation permettrait en cas de rechute du marché d'en limiter éventuellement son amplitude dans un environnement baissier à moyen terme. 

mercredi 25 mars 2020

Méfions-nous!

Bonsoir,

Le marubozu blanc de clôture d'hier a logiquement permis au CAC de poursuivre son rebond aujourd'hui malgré une séance marquée par la volatilité.
Comme je l'ai signalé dans ma dernière analyse hebdomadaire, nous entrons dans une zone cruciale pour la suite située entre les 4400 points et les 4600 points.
L'indice a été stoppé ce jour par la 1ère résistance des 4435 points mais la clôture à son contact devrait permettre sa progression jusqu'à la prochaine située sur les 4570 points où se trouve (comme par hasard) le retracement de 38,2% de la baisse du mois de mars.
Autant dire que les conditions de reprise en main par le courant vendeur sont réunies pour faire rechuter le marché.
N'oublions pas que les quelque 10% repris en 3 jours n'exercent à ce jour et à 4 séances de la fin de mois aucune influence sur les tendances moyen et long terme.
De même, si nous observons les plus belles progressions du CAC en 3 jours: Total 49%, Safran 47%, ST Micro 37%, celles-ci n'ont également aucune influence sur leurs tendances sur les unités de temps les plus longues établies à la baisse!
Il convient donc de ne pas se laisser griser par ces performances de très court terme.

mardi 24 mars 2020

Restons prudents

Bonsoir,

Je reviens aujourd'hui sur l'unité de temps de très court terme qui illustre cette belle séance de hausse enregistrée par les marchés européens, la plus forte de ce mois pour le CAC après celle de 5,01% du 20 mars.
Le marubozu blanc de clôture permet, après l'invalidation de la fenêtre baissière ouverte en début de semaine dernière, de confirmer le porteur d'eau qui a pris appui sur le très important support des 3630 points.
Comme je l'ai précisé récemment (analyse du 14 mars: https://les-pepites-de-jm.blogspot.com/2020/03/quelle-violence.html) cette phase de hausse en cours doit avant tout être mise à profit pour sortir de positions largement perdantes.
Je rappelle que dans 5 séances, les unités de temps moyen terme et long terme auront confirmé leur basculement en tendance baissière (j'y reviendrai la semaine prochaine)
Cela ne veut pas dire par là que le CAC risque de rechuter lourdement et particulièrement sous son support des 3630 points mais l'incertitude sur l'incidence de la pandémie sur la croissance risque de peser tant que la perte en PIB ne soit pas connue afin d'évaluer celle de notre croissance.
Si, à mon sens, nous ne risquons pas d'enchaîner une crise financière à la suite de la crise sanitaire, il convient de ne pas anticiper un cycle haussier sur le CAC tant que celui de la pandémie ne soit pas défini.

dimanche 22 mars 2020

Difficile d'y voir clair

Bonsoir,

Cette semaine se termine sur une baisse qui "se limite" à 1,69%
La bougie blanche qui s'est formée prend appui sur le support des 3600 points qui correspond au double sommet de 2012 et au support de 2013.
Structurellement, cette bougie présente un corps trop grand par rapport à son ombre basse pour représenter un marteau susceptible de lancer un rebond.
Il lui manque également une clôture (de peu il faut avouer) au niveau de celle de la bougie précédente pour constituer une ligne de contre-attaque haussière.
C'est donc plus une structure sous le cou qu'il faut considérer et qui est plutôt une structure baissière sachant que la bougie blanche est en même temps trop grande pour le suggérer pleinement.
Difficile donc d'y voir clair en cette fin de semaine.
Nous sommes à 7 séances de la fin du mois et du trimestre. Il est impossible de retourner les tendances moyen et long terme d'ici là qui sont déjà fortement baissières et établies sur ces unités de temps; c'est surtout cela qu'il faut retenir aujourd'hui.

mercredi 18 mars 2020

Tentative de stabilisation?

Bonsoir,

Je reviens, avec cette nouvelle journée bien difficile, sur le graphe hebdomadaire.
Parviendrons-nous à préserver le support des 3600 points dans 2 jours et si possible en formant un porteur d'eau signe de stabilisation sur cette unité de temps supérieure?
Pandémie plus inquiétude sur la bulle de la dette américaine; cela commence à faire beaucoup. 

mardi 17 mars 2020

Tiens, une figure haussière

Bonsoir,

Le doji longues jambes formé hier est venu prendre appui sur le support des 3635 points correspondant au double sommet de 2012 avant que le marché n'entame ensuite la progression que l'on connaît.
Malgré une séance, une fois de plus très volatile, cette figure haussière a été confirmée aujourd'hui.
Logiquement, l'ombre basse du doji a été testée en séance.
Ce rebond de très court terme devrait se prolonger demain, ce qui permettrait d'invalider la fenêtre baissière de ce début de semaine.
Jusqu'où ira ce rebond dans les circonstances actuelles; difficile d'anticiper quoi que ce soit.
Nous verrons ce que donnera dans 3 jours la bougie hebdomadaire qui a la forme d'un marteau actuellement.
Oserions-nous penser que la capitulation des acheteurs vient d'avoir lieu?